Harry Potter risque-t-il d’attirer les mauvais esprits ? Une école catholique de Nashville, aux Etats-Unis, a fait retirer les ouvrages de J.K. Rowling de sa librairie, expliquant qu’ils contenaient «de véritables sorts et malédictions».
Une école catholique fait retirer Harry Potter sur les conseils dexorcistes

Le pasteur de l’école catholique Saint Edward a envoyé un mail aux parents pour leur expliquer sa décision. Il affirme avoir été en contact avec de nombreux exorcistes, qui lui ont recommandé de prendre cette mesure.

«Ces livres présentent la magie comme à la fois bonne et mauvaise, ce qui est faux, mais en livrent par ailleurs une juste description, a écrit le révérend Dan Reehil. «Les sorts et malédictions présents dans les livres sont réels, et s’ils sont lus par un être humain, ils risquent de faire apparaître de mauvais esprits devant lui».
Une décision approuvée par la hiérarchie

La super-intendante de l’école, Rebecca Hammel, a approuvé, expliquant que «chaque pasteur dispose de l’autorité canonique pour prendre de telles décisions.» Elle a ajouté espérer que les parents qui estimeraient que leurs enfants pouvaient lire Harry Potter, ils prennent soin de les encadrer et de les aider à comprendre le contenu des livres «à travers la grille de lecture de notre foi».

La saga des Harry Potter, publiée entre 1997 et 2007, inclut «avada kedavra» (le sort de la mort), «crucio» (le sort de la torture), et «imperio», qui permet à un magicien de prendre le contrôle d’une autre personne.

Source : cnews.fr