Top 10 des planètes les plus terrifiantes que vous ne voudriez pas visiter

Sur notre planète Terre, nous avons tout ce qu’il faut pour survivre. Mais, il existe de nombreuses planètes terrifiantes où l’homme ne survivrait pas une seule seconde. Découvrez vite les 10 planètes les plus terrifiantes.

planete

Sur notre planète Terre, nous avons tout ce qu’il faut pour survivre. Mais, il existe de nombreuses planètes terrifiantes où l’homme ne survivrait pas une seule seconde. Découvrez vite les 10 planètes les plus terrifiantes.

Corot-7b

Jusqu’à l’annonce de la découverte de Kepler-10b en 2011, Corot-7b était la planète tellurique la plus petite découverte hors de notre système solaire. Du fait de sa proximité avec son soleil, la température au sol avoisinerait les 2 500°C du côté exposé et -200 °C du côté opposé. Cette planète pourrait être recouverte de lave ou être une planète rocheuse entourée de vapeur d’eau.

planete

Planète de carbone

Près du centre de notre galaxie, il y aurait la possibilité de création de planètes de carbone. Ce type hypothétique de planètes, conçu par l’astrophysicien Marc Kuchner et l’astronome Sara Seager, serait principalement constitué de carbone. Le noyau serait un noyau métallique, mais le manteau serait constitué d’éléments carbonés. A la surface et dans l’atmosphère, il y aurait des hydrocarbures. Cela nous empêcherait de respirer en raison du monoxyde de carbone qui y serait certainement présent en tant que composant majeur. En revanche, il y aurait un point positif à cet enfer. La présence de carbone permettrait de trouver de grandes quantités de diamants !

planete

Neptune

Sur Neptune, les vents peuvent souffler jusqu’à 2 100 km/h, de loin les vents les plus rapides du système solaire. Neptune est considérée comme une planète de glace en raison des composés volatiles tels que l’eau, l’ammoniac et le méthane de son atmosphère. En 1989, des scientifiques ont pu observer la « grande tache sombre » qui n’est autre qu’un énorme ouragan sombre qui pouvait se déplacer à plus de 1000 km/h.

planete

51 Pegasi b

Située dans la constellation de Pégase, 51 Pegasi b est également appelée Bellérophon, en l’honneur du héros grec qui a apprivoisé le cheval ailé Pégase. Lors de sa découverte, elle a été classée dans un nouveau type de planètes, les Jupiter chauds, car sa température est d’environ 1 000 °C et qu’elle se situe très près de son étoile (20 fois moins que la distance Terre-Soleil). A cause de cette chaleur, des vents pouvant atteindre 1000 km/h sont créés.

planete

CoRot exo-3b

Découverte début 2008 par l’équipe de la mission CoRoT, cette naine brune fait la taille de Jupiter, mais est 20 fois plus dense qu’elle. De ce fait, si un homme devait marcher sur la surface de cette naine brune, il pèserait 50 fois son poids (soit l’équivalent d’un éléphant assis sur vous).

planete

Mars

L’atmosphère martienne est principalement constituée de dioxyde de carbone (95%), mais également d’azote et d’Argon. La température moyenne est d’environ -63°C. La caractéristique particulière de l’atmosphère martienne est d’être constamment chargée en poussières qui créent des tourbillons pouvant atteindre la taille de l’Everest. D’ailleurs, les grains de poussière martiens peuvent être soulevés par des vents d’à peine 2 m/s et maintenus indéfiniment en suspension par des turbulences de seulement 0,8 m/s.

planete

Wasp-12b

Cette exoplanète est de type Jupiter chaud, ce qui veut dire qu’elle est très chaude. En effet, c’est la planète la plus chaude jamais découverte avec une température à la surface de 2 250°C. C’est également la planète qui est la plus proche de son étoile, elle tourne en orbite autour de Wasp-12 à seulement 3,26 millions de kilomètres de distance, ce qui provoque une très faible densité. Elle est si proche d’elle qu’elle est étirée par les forces de marée de cette dernière de telle sorte qu’elle présente une forme ovoïde.

planete

Jupiter

Considérée comme la plus grosse planète de notre système solaire, Jupiter est aussi plus volumineuse et massive que toutes les autres planètes réunies. La grande tache rouge que l’on peut apercevoir ci-dessous n’est autre qu’un gigantesque ouragan allant jusqu’à 40 000 km de long sur 12 000 km de large. Ce dernier pourrait contenir trois fois la Terre. Ici, les vents soufflent à plus de 400 km/h et des orages électriques (suite à la combinaison des nuages d’eau et de la chaleur provenant de l’intérieur de la planète) peuvent créer de la foudre 1 000 fois plus puissante que celle de la Terre.

planete

Pluton (planète naine)

Cette planète naine ne possède pas d’atmosphère significative, mais elle serait entourée d’une enveloppe de gaz qui serait composée principalement d’azote et de monoxyde d’azote. Il serait alors assez compliqué de respirer à la surface de Pluton. La surface serait recouverte de différents types de glaces (méthane, azote, monoxyde de carbone, éthane) et la température devrait avoisiner les -225 °C.

planete

Vénus

L’atmosphère de Vénus est très dense et se compose essentiellement de dioxyde de carbone et d’azote. Ce mélange permet de créer un effet de serre important, ce qui a pour conséquence d’atteindre des températures de surface tournant autour des 460 °C.

planete

Source : Hitek