Le parquet national financier avait demandé le renvoi en correctionnelle de dix personnes dans l’affaire des « sondages de l’Élysée », en novembre 2018.Sondages de lElysée six anciens proches de Nicolas Sarkozy dont Claude Guéant renvoyés devant le tribunal correctionnel

L’ex-secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant, Patrick Buisson et quatre autres personnes sont renvoyés devant le tribunal correctionnel dans l’affaire des sondages de l’Elysée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a appris franceinfo jeudi 29 août de source proche du dossier. Il s’agit des sondages et des conseils commandés par le palais présidentiel sans appel d’offres, entre 2007 et 2011, pour près de sept millions d’euros, pendant le mandat de Nicolas Sarkozy.

Parmi les personnes poursuivies figure Emmanuelle Mignon, ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, et le politologue Pierre Giacometti. Le juge d’instruction a ainsi suivi les réquisitions du parquet national financier. Patrick Buisson a annoncé de son côté sur franceinfo qu’il va saisir la chambre de l’instruction pour demander l’annulation de la procédure.
Anticor à l’origine de l’affaire

L’affaire avait éclaté à la suite d’une plainte de l’association anticorruption Anticor, après un rapport de la Cour des comptes en 2009. L’enquête s’est concentrée d’une part sur des commandes passées par l’Élysée auprès d’instituts de sondages comme Ipsos sans appel d’offres. Elle s’est d’autre part intéressée aux contrats noués, là aussi sans appel d’offres, avec les sociétés de Patrick Buisson et de Pierre Giacometti.

Source : France Info