Psychopathes, narcissiques… Ces profils réfractaires au port du masque

VIDÉO. Des chercheurs polonais ont établi un lien entre certains traits de personnalité et le comportement face aux mesures de prévention, explique CNews.

Dis-moi si tu portes ton masque, je te dirai qui tu es. Si chacun a sa propre façon de réagir et son propre seuil de tolérance face aux restrictions sanitaires imposées par la pandémie de coronavirus, des chercheurs de l’École de sciences sociales et humaines de Varsovie, en Pologne, ont voulu chercher à savoir si cette réaction était révélatrice de certaines caractéristiques psychologiques.

Deux études viennent d’être publiées dans une revue académique, comme le rapporte CNews. La première concerne 755 personnes âgées de 18 à 78 ans, dont aucune n’a été diagnostiquée positive au coronavirus au moment de l’étude, à la fin du mois de mars. Les chercheurs ont d’abord établi qui, dans le panel, présentait les caractéristiques de ce que l’on appelle la Triade noire, à savoir une personnalité narcissique, psychopathe et machiavélique.

Ainsi, les personnes présentant ces traits de personnalité ont, selon l’étude, à la fois tendance à penser être plus vulnérables face à l’épidémie et à rejeter les gestes de prévention. Cela témoigne d’une vision à court terme caractéristique de ce type de personnalité, d’une méfiance à l’égard des gestes conseillés et d’une plus grande prise de risques.

D’autres paramètres susceptibles d’orienter le comportement

Les conclusions de la seconde étude semblent également aller dans ce sens. Fin avril, les chercheurs ont cette fois-ci interrogé 236 personnes, toujours en Pologne, de 18 à 80 ans. Ils ont d’abord procédé à des tests pour déceler chez eux les caractéristiques de la Triade noire ou du Big Five, à savoir l’ouverture, la conscienciosité, l’extraversion, l’amabilité et le neuroticisme (la sensibilité à l’inquiétude, au stress).

Face à la pandémie, les chercheurs ont conclu que les personnes les plus enclines à suivre les mesures de prévention sont rarement celles chez qui les caractéristiques de la Triade noire sont marquées. Nuance, toutefois, la perception de la situation sanitaire a souvent plus d’influence sur le comportement des personnes testées que leurs traits de personnalité. Selon CNews, de nouvelles études aborderont la question du niveau d’études, celle des connaissances médicales ou encore de la perception du gouvernement à l’origine de la demande d’application de ces mesures.

https://www.lepoint.fr/societe/psychopathes-narcissiques-ces-profils-refractaires-au-port-du-masque-25-07-2020-2385571_23.php