Pascal Praud : « On a atteint un niveau de connerie jamais égalé! »

«Bonjour à tous, il n’y aura pas de sapin de Noël devant la mairie de Bordeaux. Raison invoquée: c’est un arbre mort (…) Ne vous y trompez pas: le Tour de France hier, le sapin aujourd’hui, demain, ce sera Versailles qu’il faudra fermer, Napoléon qu’il faudra brûler ou Molière qu’il faudra oublier! (…) Il existe une pulsion mortifère et totalitaire chez certains écologistes et, pour tout vous dire, M. Hurmic et M. Doucet me font peur. Dans leur monde parfait, je serais vite envoyé à Vladivostok, j’écrirais mon Archipel du goulag, si mes geôliers ne m’ont pas coupé les bras!»

C’était hier matin, en direct, lors de l’émission «L’heure des pros». Lunettes bleues sur le bout de son nez, veste assortie, Pascal Praud fait son show quotidien sur CNews. Édito ciselé, effets de manche, ton grave, indigné ou amusé, l’animateur qui a fait bondir, ainsi que d’autres comme Éric Zemmour, l’audience de CNews, la chaîne de Bolloré, ne boude pas son plaisir. Il faut dire que l’actualité de ce jour est du

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.