Les effets secondaires de l’Ecstasy… + vidéo

Le MDMA agit sur la sérotonine, il peut seul ou en association avec d’autres drogues/médicaments déclenché un syndrome serotoninergique, qui peut être mortel.

Les effets secondaires de l’Ecstasy

Les effets à court terme

Augmentation de la tension artérielle, accélération et trouble du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, vomissement, hyperthermie, contraction des mâchoires, sentiment de bouche-sèche, peut aussi provoquer des hallucinations.

J’ai fait l’erreur un jour de prendre par voie orale 0,3g de mdma marron en cristaux. Déjà ça m’a completement bouffé la gueule (aphtes, machouillage des joues.) J’ai faillit y rester, montée archi forte, sueurs, confusion, machoire archi-serrée et un descente qui a durée deux semaines.(deprime, dur de s’amuser , de sourire…) 0,1g dans un parachute est un dose amplement sufisante pour s’amuser, ne depasser jamais les 0,2 ça devient carrément glauque pour soi et les autres

-(Source, m77, Psychoactif)

Les effets à long terme

Le MDMA serait neurotoxique : en cas d’usage répété, les effets à long terme de la consommation d’ecstasy peuvent être amaigrissement, affaiblissement, irritabilité, insomnie, anxiété, dépendance, voire troubles de la personnalité, des anomalies des valves cardiaques (comme le Mediator). À moyen et à long terme, nous ne savons pas actuellement si les taux de sérotonine et dopamine reviennent à leur niveau normal et, si oui, en combien de temps.

Il y a aussi de plus en plus d’évidence que le MDMA serait hépatotoxique.[10]

Le bad trip

Tous comme avec le LSD, il est possible de faire un bad trip avec le MDMA, qui peut laisser des séquelles psychologiques. Il peut arriver que l’on soit submergé par la « montée ». La personne se sent dépassée, surtout si c’est sa première expérience. La modification de la conscience peut aller jusqu’à une perte de contact avec la réalité.

J’avais déjà testé le produit deux fois avant au cour de l’année passée. Cette fois-ci, vu qu’on était entre nous et qu’on connaissait les effets, on a décidé d’augmenter un peu (beaucoup) la dose. Je crois qu’en 7h, on en a pris 5 fois et en tout 300 à 400mg par personne…J’ai eu des hallu toute la soirée, au début c’etait super, je découvrais, je n’avais jamais eu ça. Les effets étaient vraiment différent par rapport à avant. Et puis paf, après la dernière prise, j’ai vécu l’horreur. Je ne voulais plus voir ces hallu, c’était trop « electrique », j’etais toute parano. Le lendemain après quelques heures de repos, mes yeux étaient toujours en pleine agitation et je n’arrivais plus à les contrôler. Puis je pleurais tout le temps, j’étais persuadée avoir passé une sale soirée et que mes yeux n’allaient plus jamais revenir à la normal.
(Source, Loshka, Psychoactif)

Source : psychoactif.org

L’ecstasy au rapport

Ecstasy : des données biologies et cliniques aux contextes d’usages

Ecstasy : une cause méconnue d’hépatite aiguë