Le cerveau des fumeurs de cannabis résiste mieux aux chocs : c’est la conclusion d’une étude menée par une équipe de chercheurs en Californie.
cannabis

D’après une étude menée par le Los Angeles Biomedical Research Institute (LA BioMed), les personnes testées positives au THC (substance active du cannabis) ont plus de chances de survivre à un traumatisme crânien que les autres.Le site ScienceDaily, qui relaie l’information, détaille le protocole de la recherche : l’étude a été menée auprès de 446 patients ayant subi un traumatisme crânien. Ils ont été soumis à un test d’urine pour détecter la présence de THC dans leur organisme et 82 d’entre eux ont été testés positifs. Au sein de ce groupe, seuls 2,4 % des patients sont morts. Dans le groupe testé négatif au THC, 11,5 % des patients ont succombé à leurs blessures.

Interrogé par ScienceDaily, David Plurad – le chercheur qui a dirigé cette étude – précise que « des recherches menées par d’autres équipes avaient déjà découvert que certains composants du cannabis aidaient à protéger le cerveau d’un animal après un traumatisme ». Mais « c’est la première fois que le THC est clairement identifié comme un facteur lié à un meilleur taux de survie après un traumatisme crânien. »

Source : Courrier international