Le biscuitier d’Oreo a détruit 25.000 hectares de forêt tropicale

Greenpeace dénonce les engagements non tenus du géant américain Mondelez.

Le biscuitier d’Oreo a détruit 25.000 hectares de forêt tropicale
Vous ne regarderez peut-être plus les biscuits Oreo de la même manière. D’après Greenpeace, le géant américain Mondelez, qui fabrique le célèbre gâteau à base d’huile de palme, aurait en effet participé à la déforestation de 25.000 hectares de forêt tropicale.

Et ce alors même que la multinationale avait promis de se fournir en huile de palme durable d’ici 2020. « La multinationale Mondelez commerce encore avec des producteurs qui pratiquent la déforestation. L’huile de palme peut être produite sans détruire les forêts et les espèces qui y vivent, contrairement à ce que continuent de faire les fournisseurs de Mondelez. Les orangs-outans sont aujourd’hui au bord de l’extinction : ils sont sacrifiés pour des biscuits », explique sur le site de l’ONG environnementale Kiki Taufik, responsable de la campagne forêts à Greenpeace Indonésie.

« On est à un an de l’échéance et Mondelez est lié à des producteurs responsables de déforestation, en Indonésie et en Malaisie. On avait pris 25 producteurs qu’on sait responsables de déforestation en Asie du Sud-Est, et Mondelez est lié à 22 d’entre eux », détaille de son côté Cécile Leuba, chargée de campagne forêt à Greenpeace France, sur Franceinfo.

Voir aussi cette vidéo de « l’Obs » :

Source : nouvelobs.com