Didier Raoult face aux sénateurs », l’édito de Patrick Cohen