Selon deux Prix Nobel d’économie, « il faut décréter un confinement du 1er au 20 décembre pour éviter une recrudescence catastrophique du Covid-19 chez les personnes âgées après Noël », écrivent-ils dans une tribune parue dans Le Monde samedi.

Selon deux Prix Nobel d’économie, « il faut décréter un confinement du 1er au 20 décembre pour éviter une recrudescence catastrophique du Covid-19 chez les personnes âgées après Noël », écrivent-ils dans une tribune parue dans Le Monde samedi.

Les prix Nobel d’économie 2019 Abhijit Banerjee et Esther Duflo proposent, dans une tribune au Monde parue samedi 26 septembre 2020, d’anticiper la progression de l’épidémie de coronavirus. Ils recommandent la mise en place d’un confinement de tout le territoire du 1er au 20 décembre, pour permettre aux Français de retrouver leur famille lors des fêtes de fin d’année.

La France est confrontée à une reprise de l’épidémie sur son territoire. Le gouvernement a mis en place dans ce cadre de nouvelles catégorisations entre les différents territoires pour contrer l’augmentation des contaminations. Notamment, la fermeture des bars et des restaurants. La perspective d’un reconfinement, même local, est un repoussoir et l’on sent une résistance forte à limiter les activités, en particulier les plus lucratives, écrivent les deux prix Nobel dans leur tribune.

Éviter une hécatombe après Noël chez les personnes âgées

La difficulté est de protéger les personnes âgées et celles (plus nombreuses qu’on ne le croit) qui souffrent de maladies chroniques, estiment-ils. Tant que l’épidémie touche surtout ceux qui sont jeunes et en bonne santé, elle n’est pas particulièrement meurtrière et ne conduit pas à une augmentation rapide des hospitalisations, rappellent-ils.

Les deux économistes craignent donc que les rassemblements traditionnels de fin d’année en France ne soient des moments de forte propagation du coronavirus chez les personnes âgées. Aux États-Unis, les longs week-ends du Memorial Day fin mai et du 4 juillet, jour de l’indépendance, ont été suivis de pics de contaminations, constatent-ils et s’attendent donc à une recrudescence catastrophique de la maladie − et donc des hospitalisations et des décès − chez les personnes âgées après Noël. Leurs enfants et petits-enfants risquent, malheureusement, de les contaminer.

Mieux vaut prévenir que guérir

Abhijit Banerjee et Esther Duflo souhaitent ainsi éviter un reconfinement généralisé quand il sera déjà trop tard. Ils proposent donc un confinement dans tout le territoire pour la période de l’Avent, disons du 1er au 20 décembre, en demandant aux familles de rester chez elles et de ne pas anticiper les vacances en se précipitant chez les grands-parents.

Selon eux, le coût pour l’économie serait important, mais moins que d’avoir à annuler Noël, car si ces mesures étaient annoncées dès maintenant, cela permettrait aux familles de s’organiser au mieux et aux magasins de reste ouverts pour répondre aux commandes en ligne.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/confinement/covid-19-selon-deux-prix-nobel-sans-confinement-en-decembre-il-y-aura-une-hecatombe-apres-noel-6990277