Coronavirus : l’hôpital de la Timone à Marseille est débordé

Les cas de contamination au Covid-19 augmentent fortement en France. La situation est particulièrement préoccupante à Marseille. Des médecins alertent sur la hausse des admissions en réanimation. 75% des lits dédiés au coronavirus sont occupés.

À l’hôpital de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le service de réanimation a tourné à plein régime tout l’été. Depuis quinze jours, cette unité a dû être divisée en deux parties pour accueillir les patients atteints de formes graves du coronavirus. « Dans l’autre secteur réservé Covid, nous n’avons plus que deux lits vacants. Ce qui veut dire que si on a deux demandes et pas de patients sortants, on va être obligé de faire de la place et on ne sait pas bien où », précise le Pr Nicolas Brudier, chef de pôle anesthésie-réanimation.

Hausse des cas dans les Bouches-du-Rhône

La courbe des admissions des patients atteints du Covid-19 s’envole dans les Bouches-du-Rhône alors qu’elle reste stable dans le reste de la région PACA.
Malgré l’augmentation des besoins, le nombre d’infirmières ou d’agents de service est insuffisant pour accueillir tous les patients en réanimation, quelle que soit leur pathologie.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-lhopital-de-latimone-a-marseille-est-deborde_4098485.html

Dans le service de réanimation de l’hôpital de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), il n’y avait plus aucun malade du Covid-19 il y a trois semaines. Lundi 7 septembre, ils sont huit sur les 10 lits que compte le service. « L’évolution est exponentielle. Si elle avait été linéaire et contenue, avec les entrées et les sorties, parce qu’on a beaucoup progressé sur la prise en charge de ces patients, on n’aurait pas été inquiets. Mais là on voit une évolution exponentielle qui peut amener à une saturation de notre système », expliquait lundi matin Lionel Velly, coordinateur réanimation Covid-19 à l’hôpital de La Timone.
Encore deux semaines de hausse certaine

Dans les Bouches-du-Rhône, les lits se font de plus en plus rares, d’autant plus que les réanimations accueillent également de nombreux patients non-Covid. À l’échelle nationale, d’autres indicateurs confirment que la situation est de plus en plus tendue. Le nombre d’hospitalisations est en hausse constante. C’est une hausse nette, mais à relativiser quand on regarde le pic de l’épidémie. Cependant, la courbe ne s’inversera pas dans les prochains jours, car les contaminations recensées cette semaine, en augmentation, sont de possibles hospitalisations dans deux semaines. Le port du masque dans les lieux clos pourrait changer la donne. Actuellement, le virus circule activement sur plus d’un quart du territoire.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-les-hopitaux-de-marseille-frolent-la-saturation_4098425.html